Au sein de l’école Jean-Zay de Firmi, l’organisation s’agrandit

La perspective de voir un poste supprimé à la rentrée ne passe toujours pas chez les parents d’élèves.

Réuni à nouveau le lundi 27 juin, le groupe de parents d’élèves des écoles de Firmi a décidé de prendre de nouvelles mesures pour maintenir le poste de professeur des écoles que l’inspection d’académie a décidé de supprimer. maternelle dès la rentrée prochaine.

En effet, la rencontre de la semaine dernière entre Mme Herdwig, inspectrice du quartier Decazeville, et les parents n’a pas permis d’apaiser les tensions. Au contraire : « Comment se satisfaire d’une suppression de poste alors qu’il n’y a pas de baisse d’effectif constatée ? Comment se satisfaire quand on vous parle d’équité territoriale au niveau du département alors que votre école appartient au Réseau Unique d’Education Prioritaire de l’Aveyron ? Comment l’accepter pour notre territoire après tous les tourments qu’il a déjà subis ces derniers temps ? », insiste le collectif, qui a décidé de poursuivre le mouvement.

Ainsi, le collectif vient de lancer une pétition en ligne sur le site www.change.org/p/maintenir-le-poste-d-enseignement-%C3%A0-la-maternelle-jean-zay-de-firmi. Un rassemblement est également prévu le lundi 4 juillet, à 16h30, devant les écoles. Parents, élus locaux, habitants de Firmi et du Bassin sont ainsi invités à exprimer leur soutien à l’école maternelle et à la scolarisation des enfants du territoire.

Pascal Mazet, conseiller régional d’Occitanie, a écrit au directeur académique de l’Éducation nationale : « J’ai été interpellé par les parents d’élèves de l’école maternelle publique Jean-Zay de Firmi au sujet d’un poste de suppression d’enseignant du primaire pour la rentrée prochaine. . Par cette lettre, je voudrais vous faire part de mon grand étonnement face à cette proposition et de mon mécontentement. »